la Chronique de le Rétif 11

Bonjour à toutes et à tous

Cette semaine honneur aux dames, l’univers musical Jamaïcain est un univers plutôt masculin, hier comme aujourd’hui, et ce n’est malheureusement pas une exception.

Mais, pour notre bonheur quelques voix féminines ont eu un réel succès.

Dawn Penn, née en 1952 débute sa carrière autour de 1966, enregistre quelques morceaux avec Prince Buster qui passeront alors inaperçus.

Elle trouve rapidement le succès, en 1967 avec le titre « Rock Steady » produit par Coxsone Dood au Studio One.

Elle a également enregistré d’autres titres importants, comme « Broke my Heart » pour le producteur Bunny Lee, producteurs aux multiples expériences souvent couronnées de succès.

En 1970, Dawn Penn quitte le monde de la musique et déménage aux Îles Vierges. Mais en 1987 elle revient en Jamaïque.

Au cours de l’été 1992, elle est invitée sur scène pour l’anniversaire de Studio One, elle y interprète un titre qui fera son succès aussi bien en Jamaïque, qu’aux U.S.A et en Europe, au milieu des année 90.

« You Don’t Love Me », rebaptisée « No, No, No » est en fait, malgré les allégations de Dawn Penn, la reprise d’une chanson de 1961, de Willie Cobbs, blues man du delta du Mississipi (USA).

« No, No, No » sélectionné pour vous cette semaine, dans sa version originale enregistrée par Dawn Penn en 1967 au Studio One, est un titre qui donne, malgré son tempo lent, une envie irrépressible de danser.

Pas comme ceux qui nous gouvernent, ou qui font semblant, mais la vie est souvent cruelle avec ceux qui font semblant.

Le Rétif

SON ARCHIVE - Contactez la radio si vous êtes intéressés.

Date de publication : 11 janvier 2011
Date d'enregistrement : 11 janvier 2011
Auteur : Paulus Le Rétif
Emission : la Chronique de "le Rétif"
Genres : Musique, Chroniques
Mots-clés : Musique Jamaïcaine